À propos

photo 2020.jpgPsychologue clinicienne diplômée d’un Master 2 professionnel de Psychologie clinique et psychopathologie à l’Université Paris VII Diderot, j’ai pour spécialisation la clinique du lien social qui m’a amenée à m’intéresser particulièrement aux situations d’exclusion et de précarité.

J’ai eu l’occasion au cours de ma formation universitaire de faire un stage en foyer d’accueil pour adultes ayant des troubles du spectre autistique, ainsi qu’un stage à la Pitié Salpêtrière en unité mobile d’accompagnement en soin palliatif.

J’ai effectué mon stage clinique de fin d’étude (500h) à l’Espace Solidarité et Insertion de l’association Emmaüs Solidarité, qui offre un accueil de jour aux familles sans domicile. Dans ce contexte j’ai accompagné des personnes exilées, des parents et des enfants, parfois primo-arrivants, dans un contexte d’extrême précarité et parfois d’urgence. Cette expérience m’a amenée à questionner la discontinuité du parcours migratoire, ses effets psychiques et sa potentialité traumatique, l’accueil et l’accompagnement du sujet exilé dans ce type de lieu d’accueil.

Souhaitant approfondir mon expérience dans l’accompagnement des personnes en situation d’exclusion sociale et de grande précarité, j’ai intégré l’équipe du Samu social de Paris en tant qu’écoutante sociale. Sensible à la protection de l’enfance j’ai participé à la création de l’association Malikajam, qui lutte contre la mendicité infantile au Sénégal. Nous avons fait plusieurs missions sur place pour repérer les enjeux et les besoins et nous sommes fiers aujourd’hui de soutenir le foyer d’accueil de Malika notamment en finançant la construction d’une maternité.

Riche de ces différentes expériences je considère qu’un individu doit toujours être considéré en tant que personne propre et comme appartenant à un groupe social, culturel, à une famille. Passionnée par la clinique du bébé et des enfants je suis également formatrice d’éducateur de jeunes enfants.

J’exerce en libéral depuis 2018 à mon cabinet dans le 6ème arrondissement de Paris, où j’accompagne les adultes, les adolescents, les enfants et les couples parentaux.

Consulter un psychologue fait parti d’un processus et signe une réelle volonté d’aller vers un mieux-être avec soi et les autres. Prendre du temps pour soi, pour le soin, pour s’écouter et se faire entendre permet de mieux se connaitre, se comprendre et se réconcilier (avec soi et les autres). Comprendre son environnement, sa manière de se positionner au monde, identifier ses symptômes et cerner ses ressources permettent un réajustement bénéfique pour l’individu.

Soutien associatif

L’aaatelier – vulgarisation des droits de l’Homme

Jardin l’Univert – jardin d’insertion sociale